Notre histoire

Crillon Moine : l'équipe, la familleL’histoire d’une Famille…

En 1985, Michel, Damien et Yannick Moine se rendent à Liège pour visiter des unités de production d’endive ultra-moderne et y prendre les renseignements nécessaires afin d’installer sur la ferme de Rasey, un atelier de production performant.

C’est là et par hasard que se fait la rencontre avec un jardinier de Liège qui prend sa retraite et qui souhaite vendre à tout prix ses pieds de rhubarbe, pour libérer son jardin et en faire un terrain à bâtir.

Tout au long de la visite cet homme a trouvé assez d’arguments pour que les 800 pieds de rhubarbe qui n’étaient pas au programme se retrouvent divisés puis plantés à la ferme de Rasey avec pour simple objectif de les vendre en frais.

Les 3000 pieds s’installent très bien, poussent vigoureusement sur un terrain ombragé et 2 ans plus tard font la joie des pâtissiers, restaurateurs et commerçants de la région.

En 1989, après une très belle récolte, l’idée de remettre au gout du jour le « vin de rhubarbe » que nos grands-mères faisaient autrefois plait à toute la famille.

Et c’est ainsi que l’aventure commence, avec la préparation de deux tonneaux d’élixir… qui après une mise en bouteille sont vendus sur un salon local de produits du terroir à Epinal.

L’année suivante, même succès commercial, cela plait beaucoup, malgré une présentation primaire, sans étiquette, en bouteilles champenoises bouchées au maillet avec des bouchons à tête plastique…

La décision est alors prise, faire plus, beaucoup mieux, car il y a peut-être un avenir derrière ce timide début…

La station œnologique de Champagne est sollicitée pour faire les analyses et les conseils en œnologie. De belles bouteilles sont commandées, de belles étiquettes pour les habiller et le désir d’un pur respect des traditions et de la qualité parfaite du vin blanc sec et du vin blanc moelleux.

La production de 1992 passe à 3000 bouteilles, les visiteurs et connaisseurs viennent à la ferme faire leurs achats et en offrent à leurs amis, les ventes se développent.

Crillon Moine

L'histoire d'un vin de rhubarbe...

En 1993, la Région Lorraine offre aux producteurs de produits originaux, la possibilité d’aller exposer leurs produits sur un salon professionnel à Tokyo, au salon Foodex. Là, le meilleur sommelier du Japon a distingué notre «  Crillon » parmi les lauréats.

La chance était au rendez-vous, une fois de nouveau : à Tokyo, pour ce salon Foodex, était là en visiteur, un homme passionné de restauration et à la recherche d’originalité. Il possède un beau restaurant à Paris qui lui permet d’assouvir sa passion de la gastronomie.

Mais ce n’est pas son métier ! Son vrai métier ? Producteur de cinéma…

Très enthousiaste d’avoir dégusté du Crillon sur ce salon, il rentre à Paris et appelle Michel, sur la ferme de Rasey pour lui demander :

« Venez à Paris avec 8 bouteilles de Crillon, vous êtes mon invité et pour cette soirée découverte, j’invite des amis et du beau monde… »

Et c’est ainsi que la Crillon est entrée dans la cour des grands, grâce à des acteurs et des vedettes du cinéma, de la télévision et des journalistes de la presse gastronomique.

A partir de là, l’aventure commerciale se met en marche et de quelques tonneaux d’une activité ludique, faite sérieusement sans penser qu’un jour, cette activité prenne un tel développement et l’aval des plus grands gastronomies.

Le pétillant de rhubarbe devient « Perlé de Rhubarbe », il est « Brut », « Sec », « Demi-sec » ou moelleux. Il est décliné en version tranquille légèrement moelleux : « Crillon » et en sec : « Blanc des Vosges ».

Aujourd’hui, 12 000 pieds de rhubarbe sont à la ferme et la production est passée à 50 000 cols.

Pourquoi un tel développement sans publicité ? C’est dans l’air du temps ; Les professionnels de la restauration veulent des arômes nouveaux, élaborer des mets nouveaux, élargir la palette des arômes, faire macérer, déglacer, cuisiner avec de nouveaux produits, accompagner un plat avec une boisson originale en parfaite adéquation avec le met proposé. L’interaction du liquide et du solide est très valorisante. Ils veulent également étonner leur clientèle avec un produit original, unique au monde.

Les Vosgiens veulent offrir à leurs amis un produit Vosgien, il y a la fierté d’appartenir à une région si belle, si riche en produits de qualité.

Et de fil en aiguilles, de verre en bouteille, d’un ami à l’autre, se tisse nombre de contacts, de relations, de réceptions ayant un dénominateur commun : la convivialité et l’interaction très forte qu’il y a entre le producteur et son clients devenant son ambassadeur.

Et c’est ainsi que cette merveilleuse aventure se perpétue… bien au-delà !

Crillon MoineCrillon Moine


Remonter